Que boivent et mangent les bébés lézards?
28 novembre 2020
Combien de bébés les serpents peuvent-ils avoir?
29 novembre 2020

Êtes-vous curieux de savoir comment un lézard se protège dans la nature?

Vous vous demandez comment un lézard s’éloigne des prédateurs?

Les bons propriétaires comme vous veulent toujours tout savoir sur leurs animaux de compagnie; cela vous aide à mieux prendre soin de votre animal.

Pour votre sécurité et celle de votre animal, vous devez demander:

Quel est le mécanisme de défense d’un lézard?

Les lézards ont une variété de mécanismes de défense pour les aider à rester en vie dans la nature. Différentes espèces de lézards ont d’autres mécanismes de défense. Certains d’entre eux comprennent des sifflements, se gonflant pour paraître plus gros, laissant tomber leur queue, fouettant leur queue, utilisant des épines ou des pointes pointues sur leur corps, changeant de couleur ou surprenant le prédateur.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les mécanismes de défense des lézards, continuez à lire.

quel est le mécanisme de défense d'un lézard

Qu’est-ce que le mécanisme de défense d’un lézard?

Avec autant d’espèces différentes de lézards, les mécanismes de défense de ces animaux varient.

Différents lézards auront différentes façons de se protéger.

Dans cette section, nous décomposerons ces mécanismes de défense et comment ils aident l’animal à rester hors des mains des prédateurs.

Sifflant

Pour de nombreux lézards, le sifflement est quelque chose sur lequel ils comptent pour effrayer ou avertir les autres de rester à l’écart.

Le sifflement se produit lorsque le lézard pousse avec force l’air de ses poumons.

Le bruit est vraiment utilisé comme première mesure pour se protéger.

Avec un peu de chance, le sifflement fera sursauter un prédateur, donnant au lézard une chance de s’échapper.

Certains lézards utiliseront d’autres mécanismes de défense dont nous discuterons en conjonction avec le sifflement pour se donner encore plus de chances de survie.

Se gonfler

Se gonfler est un moyen infaillible de paraître plus grand.

Les lézards font cela pour tenter d’intimider leur adversaire.

Dans la nature, plus gros signifie plus de puissance, donc se faire plus gros est une stratégie employée par ces animaux pour faire croire à leurs prédateurs qu’ils sont plus puissants.

De nombreux animaux reculeront lorsqu’ils verront un animal plus gros et plus puissant.

Chute de la queue

Parfois, lorsqu’un lézard se sent menacé ou attaqué par un prédateur, il laisse tomber sa queue pour s’échapper.

Lorsque cela se produit, la queue se détache du corps du lézard.

Une fois qu’elle se détache, la queue se tortille et se tortille souvent, distrayant le prédateur et détournant son attention du lézard.

Si le prédateur a une bonne adhérence sur la queue du lézard, c’est aussi un excellent moyen de s’évader, laissant le prédateur tenir la queue.

La queue du lézard repousse, mais elle est généralement plus petite et d’une couleur légèrement différente de l’original.

Une fois la queue repoussée, ces lézards peuvent la laisser tomber encore et encore.

Certains lézards ne peuvent pas faire repousser leur queue, donc s’ils la font tomber, ce doit être pour une bonne raison.

La chute de la queue n’est pas seulement réservée aux lézards sauvages.

De nombreux lézards que les gens gardent comme animaux de compagnie le feront également s’ils se sentent menacés ou surpris.

Le gecko léopard, un lézard communément gardé, fera cela, alors faites très attention à ne pas faire tomber la queue de votre animal.

Fouetter leur queue

Les queues des lézards sont souvent très puissantes et peuvent causer des blessures lorsque l’animal le fouette.

Pour cette raison, lorsqu’ils sont confrontés à un prédateur, ils utiliseront leur queue comme moyen de se protéger.

Plus le lézard est gros, plus il souffrira en fouettant la queue.

La capacité de causer de réels dégâts en fait un mécanisme de défense de premier ordre pour ces animaux.

Pointes et épines

De nombreux lézards ont des pointes ou des épines pointues sur leur corps pour se protéger d’un autre animal qui tente de les manger ou de leur faire du mal.

Utilisés de manière similaire à fouetter leur queue, les pointes sont utilisées pour lutter contre le prédateur.

Celles-ci semblent également féroces lorsqu’un prédateur les rencontre, utilisant à nouveau la peur et l’intimidation pour rester en sécurité.

Ceux-ci fournissent également une autre couche de protection pour l’animal.

Si un prédateur mord un lézard qui a des pointes, l’animal aura la surprise alors que les pointes lui transpercent la bouche, ce qui en fait une expérience très douloureuse.

Les pointes et les épines sont situées dans différentes zones du corps, selon le lézard.

L’iguane vert a ses épines situées sur le dos, tandis que le lézard sungazer a des pointes couvrant son corps et sa queue.

Peu importe où ils se trouvent sur le corps d’un lézard, ce mécanisme de défense fonctionne de nombreuses façons pour protéger de nombreux lézards.

Changement de couleur

Le changement de couleur est l’un des mécanismes de défense les plus passifs dont disposent certains lézards, comme le caméléon.

Les caméléons changent de couleur, non pas pour se fondre dans leur environnement, mais plutôt pour transmettre leur humeur.

Lorsque le caméléon est agité, il affiche des rouges ou des roses vifs, disant aux autres caméléons et autres lézards qu’ils ne sont pas heureux.

Si un autre lézard ou prédateur ne cherche pas à se battre, il peut y réfléchir à deux fois en fonction de la couleur du caméléon.

Surprendre leurs prédateurs

Certains lézards prennent leurs prédateurs par surprise, faisant donc surprendre l’ennemi puis s’enfuir.

L’un des lézards qui ont surpris leurs assaillants est le dragon à volants.

Ces animaux courront vers l’animal qui les attaquera, mais ils courront sur leurs pattes arrière.

Ils ont également un volant autour du cou, et pendant qu’ils courent, ils déploient le volant autour de leur cou, surprenant leurs prédateurs.

Cela suffit souvent pour faire fuir le prédateur et laisser le dragon à volants seul.

Conclusion

Nous espérons que vous comprenez maintenant ce qu’est le mécanisme de défense d’un lézard et comment il le protège lorsqu’il est à l’état sauvage.

Rester en vie, manger et s’accoupler sont les principales priorités d’un lézard.

Lorsqu’il s’agit de rester en vie, le lézard dispose d’un arsenal de mécanismes de défense pour se protéger des prédateurs qu’il peut rencontrer dans la nature.

Du sifflement à la chute de la queue, en passant par l’utilisation efficace de leur queue et de leurs épines comme arme, les lézards peuvent souvent se protéger avec succès, vivant pour se battre un autre jour.