Acné du chat: causes, symptômes et traitement
12 janvier 2021
42 couleurs et motifs enchanteurs d’un caniche
13 janvier 2021

Fonction d'hypoglycémie félineCet article vise à expliquer les détails de l’hypoglycémie féline (également appelée hypoglycémie), une condition qui peut survenir chez les chats pour un certain nombre de raisons. Cet article vise à fournir une explication simple et claire de l’hypoglycémie aux propriétaires de chats.

Qu’est-ce que l’hypoglycémie?

Normalement, les systèmes de contrôle interne d’un chat garantissent que la glycémie (taux de sucre dans le sang) reste au niveau correct, qui se situe entre 60 et 150 mg / dl (3,3 – 8,3 mmol / l)

L’hypoglycémie, par définition, signifie «glycémie basse», ce qui signifie moins de <60 mg / dL (<3,3 mmol / L).

(Remarque: les États-Unis et certains autres pays ont tendance à utiliser la méthode de mesure «mg / dl», tandis que le Royaume-Uni, l’Europe et certains autres pays utilisent la méthode «mmol / L».

«Hypo» est dérivé du mot grec pour «sous» ou «ci-dessous». Il a le sens opposé à «Hyper» qui signifie «au-dessus» ou «au-dessus».

  • «Gly» signifie «glucose»
  • «Emia» signifie «dans le sang»
  • Donc, «hypoglycémie» signifie «faible taux de glucose dans le sang»

En revanche, «hyperglycémie» signifie «taux élevé de glucose dans le sang», comme on le voit généralement dans le diabète sucré.

Lire la suite: Diabète chez les chats: causes, symptômes et traitement

Quelle est la fréquence de l’hypoglycémie féline?

Quelle est la fréquence de l'hypoglycémie

L’hypoglycémie est observée chez les chats incapables de réguler la glycémie en raison de certaines conditions ou, dans le cas des chats diabétiques, d’une trop grande quantité d’insuline injectable.

Il s’agit d’un problème inhabituel, vu uniquement dans certaines conditions spécifiques.

Comment les chats souffrent-ils d’hypoglycémie?

La glycémie est normalement maintenue entre 60 et 150 mg / dl (3,3 – 8,3 mmol / l) dans le corps par une interaction complexe de sécrétion d’hormones.

  • Lorsqu’un chat mange, lorsque les glucides contenus dans la nourriture sont absorbés dans la circulation sanguine, la glycémie commence à augmenter.
  • Lorsque le corps détecte cela, les cellules bêta du pancréas commencent à produire plus d’une hormone appelée insuline, qui ramène la glycémie à la normale.
  • Si trop d’insuline est produite, poussant la glycémie vers 60 mg / dl (3,3 mmol / l), le corps arrête de produire autant d’insuline et commence à produire des hormones qui font monter la glycémie.
  • La principale hormone «ascendante» est le glucagon, mais d’autres hormones telles que l’adrénaline (également appelée épinéphrine), le cortisol et l’hormone de croissance ont également cet effet.
  • C’est grâce à l’équilibre de ces hormones «down» (insuline) et «up» (principalement le glucagon) que la glycémie est maintenue dans les limites normales.
  • Lorsque l’équilibre hormonal est perturbé (par exemple, trop d’insuline ou de faibles taux de glucagon, d’adrénaline / épinéphrine, de cortisol ou d’hormone de croissance), la glycémie peut tomber trop bas, entraînant une hypoglycémie.
  • L’hypoglycémie peut également survenir en cas de simple manque de glucose dans le corps, par exemple chez les jeunes chatons qui ne reçoivent pas suffisamment de nourriture et qui n’ont pas de réserves de glucides ou de graisses dans le corps pour créer du nouveau glucose.

Causes de l’hypoglycémie chez les chats

Les causes les plus courantes sont:

  • Administration excessive d’insuline (par exemple Vetsulin) à un chat atteint de diabète félin
  • Une tumeur du pancréas (insulinome)
  • Maladie intercurrente sévère telle que septicémie
  • Maladie générale, manque de nourriture et manque de chaleur ambiante chez un chaton nouveau-né ou très jeune
  • Les causes plus rares peuvent inclure la maladie d’Addison, la maladie du foie, la pancréatite, les shunts portosystémiques, les infections des voies urinaires et la maladie de la thyroïde.

Symptômes d’hypoglycémie chez les chats

Les symptômes de l'hypoglycémie

Les chats avec une glycémie basse présentent des symptômes variables selon la gravité de l’hypoglycémie. Les chats souffrant d’hypoglycémie modérée peuvent présenter une désorientation et une faiblesse, tandis que les cas graves peuvent entraîner un collapsus et une perte de conscience.

Les signes cliniques associés à l’hypoglycémie sont généralement causés par l’effet d’une pénurie de glucose sur le cerveau.

  • Dans les cas bénins, il peut n’y avoir aucun signe extérieur indiquant que la glycémie est basse.
  • Plus fréquemment, les signes comprennent une faiblesse, une désorientation, une ataxie, une cécité, une sensation de faiblesse ou de somnolence, une inappétence, des vomissements, une tachypnée (respiration rapide), une bradycardie (rythme cardiaque lent).
  • Dans les cas graves, un collapsus et une perte de conscience, voire la mort, peuvent suivre.

Diagnostic de l’hypoglycémie féline

Si votre vétérinaire DVM soupçonne que votre chat souffre d’hypoglycémie, les mesures suivantes peuvent être prises.

1. Prise d’historique détaillée

Votre vétérinaire discutera de tous les aspects de la vie et des soins de santé de votre chat. Il existe d’autres causes des mêmes types de signes que l’hypoglycémie, et cette histoire aidera à différencier les différentes causes possibles. À titre d’exemple, l’une des causes courantes d’hypoglycémie est lorsque des doses excessives d’insuline sont administrées par un propriétaire à un chat diabétique, de sorte que les détails précis de la quantité d’insuline administrée sont une partie cruciale de l’histoire.

2. Examen physique

Votre vétérinaire contrôlera soigneusement votre chat, notera tout signe physique de maladie, excluant les autres causes des signes qui se manifestent (par exemple, maladie cardiaque, intoxication, etc.).

3. Analyses sanguines de routine

Un test sanguin simple et rapide pour mesurer la glycémie est le moyen définitif de confirmer le diagnostic d’hypoglycémie.

Il est probable que votre vétérinaire effectue également d’autres analyses de sang, y compris le panel habituel de tests de diagnostic, tels que les profils d’hématologie (formule sanguine) et de biochimie, pour confirmer qu’il n’y a aucune autre cause sous-jacente qui rend votre chat malade.

Une courbe de glycémie peut être réalisée: il s’agit simplement d’une série de lectures de glycémie sur une période allant jusqu’à 12 heures, pour obtenir une évaluation complète de ce qui arrive à la glycémie.

Remarque: après le prélèvement d’un échantillon sanguin, la glycémie diminue naturellement sur une période de temps, car le glucose dans le sang est épuisé par les cellules sanguines. Pour cette raison, pour que le niveau soit mesuré avec précision, il est important que l’échantillon soit traité immédiatement, ou s’il y a un retard, le sérum doit être rapidement séparé des cellules sanguines après la coagulation de l’échantillon.

4. Analyses de sang spécialisées

  • Un test spécifique pour une substance appelée fructosamine peut être effectué afin de vérifier la nature à long terme de l’hypoglycémie. Si le taux sérique de fructosamine est inférieur à 62,7 mg / L (350 µmol / L), cela confirme une hypoglycémie.
  • Des tests supplémentaires tels qu’un test de stimulation à l’ACTH ou une mesure de l’insuline sanguine peuvent être effectués pour rechercher la cause détaillée de l’hypoglycémie.

5. Autres tests:

Une radiographie (rayons X) et une échographie peuvent être effectuées, et des biopsies peuvent être suggérées si un tissu anormal est détecté (par exemple, une tumeur productrice d’insuline sur le pancréas appelée insulinome). Une analyse d’urine peut également être effectuée. Votre vétérinaire vous indiquera si de telles investigations détaillées sont indiquées ou non.

Combien coûte le traitement d’un chat souffrant d’hypoglycémie?

Il est impossible d’estimer ce coût, car il y a tellement de facteurs possibles dans le contexte des cas individuels. Vous devez demander à votre vétérinaire une estimation détaillée avant d’accepter de procéder au traitement.

Traitement de l’hypoglycémie féline

Traitement de l'hypoglycémie

Le glucose intraveineux est généralement le meilleur traitement de l’hypoglycémie.

La solution intraveineuse de glucose (dextrose) est le traitement le plus efficace. Ceci est souvent disponible à des concentrations élevées (par exemple jusqu’à 50%) mais il doit être dilué à moins de 10% s’il est administré par voie intraveineuse, car des concentrations plus élevées peuvent provoquer une irritation des tissus autour de la veine, ainsi que des lésions des globules rouges dans la circulation.

Le protocole habituel consiste à administrer 5 mL / kg de poids corporel sous forme de bolus intraveineux initial de 10% de glucose ou de dextrose. Après cela, une perfusion à débit continu (CRI) peut être administrée en utilisant 2,5 à 5% de dextrose jusqu’à ce que la cause précise de l’hypoglycémie soit identifiée et traitée.

Dans la plupart des cas, les signes d’hypoglycémie commencent à disparaître presque immédiatement après l’injection intraveineuse.

Si un propriétaire est à la maison et que les signes d’hypoglycémie associés à l’histoire (par exemple, surdose d’insuline ou chaton nouveau-né refroidi), le sirop de maïs ou le miel peut être appliqué directement sur la muqueuse de la bouche pendant que l’animal est être amené chez le vétérinaire. Ce n’est pas aussi efficace que le glucose intraveineux, mais cela peut sauver des vies dans certains cas.

Pour les chats présentant des causes plus complexes d’hypoglycémie (comme les insulinomes), des traitements plus complexes peuvent être nécessaires, y compris l’hormone glucagon. Les épisodes hypoglycémiques sont plus susceptibles d’être récurrents et nécessitent une approche différente des autres situations ponctuelles.

Une fois la crise hypoglycémique initiale résolue, un diagnostic précis de la cause doit être confirmé et un traitement approprié est alors administré pour remédier à ce problème primaire.

Surveillance et pronostic

Le niveau de glucose sanguin sera étroitement surveillé pendant l’administration intraveineuse de glucose, de sorte que plus ou moins de glucose puisse être administré selon les besoins.

Le pronostic est bon pour les personnes qui répondent rapidement au traitement d’urgence, à condition que le problème sous-jacent soit rapidement identifié et traité. Cependant, s’il y a un retard de traitement, des lésions cérébrales permanentes sont possibles si la période d’hypoglycémie est prolongée.

Pour les cas qui présentent des conditions sous-jacentes plus complexes (comme l’insulinome), le pronostic est moins certain et une discussion détaillée avec votre vétérinaire est nécessaire.

Conclusion

L’hypoglycémie est une urgence médicale qui survient lorsque la glycémie d’un chat tombe en dessous du niveau normal, ce qui le rend somnolent, terne et chancelant, ainsi que d’autres signes. Un traitement d’urgence est nécessaire pour faire face à cela, il est donc important de contacter immédiatement votre vétérinaire si votre chat présente ces signes.

Foire Aux Questions

Qu’est-ce qui peut provoquer une hypoglycémie chez le chat?

La cause la plus fréquente est l’administration excessive d’injection d’insuline par les propriétaires de chats diabétiques, et l’hypoglycémie néonatale (chez les jeunes chatons) est la deuxième plus fréquente.

L’hypoglycémie est également considérée comme un problème secondaire dans une gamme de maladies, y compris la septicémie et l’insulinome.

Quels sont les symptômes d’une trop grande quantité d’insuline chez le chat?

Le signe principal d’une trop grande quantité d’insuline chez le chat est l’hypoglycémie, où les signes observés sont énumérés ci-dessus, notamment la somnolence, la matité, la faiblesse, le chancelant, l’inappétence et les vomissements.

Comment puis-je augmenter la glycémie de mon chat?

Vous devez emmener votre chat chez un vétérinaire le plus tôt possible, mais entre-temps, l’administration de sirop de maïs ou de miel sur la langue et les gencives peut aider à court terme.

Combien de miel un chat hypoglycémique devrait-il avoir?

Vous devriez donner environ une à deux cuillerées à thé, appliquées sur les gencives et la langue, mais vous devez également amener votre chat chez votre vétérinaire d’urgence local dès que possible.